Connect with us

Actualité

Riwan Allouache: Une reconversion éclair

Ancien milieu reconverti en arrière latéral, Riwan Allouache veut désormais s’installer à ce poste, et rêver plus grand. Et dire que la première fois, c’était juste pour dépanner!

Il y a à peine deux saisons, il marquait son premier but en Sénior au cours d’un match contre La Garenne Colombes. Ce jour-là, lancé par son coach Dominique Gomis dans les 20 dernières minutes de la rencontre, le minot muriautin inscrivit le second but de l’OFCM qui l’emporta (2-0). Un tonnerre d’applaudissements accueillit le premier but de l’espoir muriautin, à la grande satisfaction de son père venu le soutenir. Depuis, “papa Allouache” ne manque pas un seul match de son fils à domicile. Depuis, le jeunot a aussi bien mûri. De milieu droit, il est devenu arrière droit et a bien tenu son couloir dimanche dernier lors du derby contre le FC Mantois (1-1).

Pourtant, rien ne prédestinait Riwan Allouache à jouer défenseur. “C’était la saison dernière. J’avais fait un mauvais début et le coach de la B, Siguiné Sy, me propose de jouer latéral pour gagner en rythme et en cardio. Il voulait que je me sente bien, que j’emmagasine de la confiance afin de me relancer. Et j’ai accroché“, raconte-t-il. Le coup d’essai fut un coup de maitre. Allouache va, au fil des matches, prendre du plaisir à ce nouveau poste. Cela devient comme une évidence pour lui. “Je n’ai vraiment aucun regret, bien au contraire! Défendre puis attaquer derrière, ça me plait beaucoup”, dit le jeune joueur qui donne parfois l’impression d’avoir des fourmis dans les jambes.

Cette saison, il reçoit régulièrement les conseils de son coach Gomis: bien défendre en premier; attaquer quand cela est possible, sans aller à systématiquement à l’abordage. Titulaire depuis quelques matches, Allouache veut vraiment s’installer à son nouveau poste. La répétition des efforts ne lui fait pas peur. Déterminé, combatif et doté d’une bonne détente, il possède une bonne qualité de centre. Mais avec humilité, il reconnait qu’il a encore des progrès à faire, notamment au niveau de l’explosivité. “Je dois muscler mon jeu!

A un poste où la pénurie est récurrente en France, Riwan Allouache, 22 ans dans quelques jours, sait qu’il peut gratter une place sûre en club, et pourquoi pas viser un autre niveau. En attendant, il est surtout préoccupé par la situation de l’OFCM: “Il faut qu’on se sorte du bas du classement. Imaginez, si la saison devait s’arrêter à cause du coronavirus, on pourrait peut-être descendre. Donc, il faut qu’on se batte pour remonter rapidement.” Et on peut lui faire confiance; il est prêt à tout donner pour son club formateur!

Publicité

A lire aussi

Sur le même thème Actualité

 
P