Connect with us

Actualité

N3 OFCM 1-2 RCFF: Des Muriautins trop intermittents

L’OFCM s’est incliné  (1-2) ce dimanche à domicile contre le Racing de France Football. C’est une seconde défaite en trois rencontres, la seconde sur son stade Léo Lagrange, qui laisse un sentiment de frustration.

“On a joué par intermittence; c’est comme si le ballon nous brûlait les pieds. Il va falloir qu’on se parle et qu’on se dise les vérités.” Ces mots d’un défenseur muriautin résument parfaitement le match des Mureaux contre l’équipe de Colombes. Notamment une première période où les Grenat-et-Bleu ont été dominés par un adversaire qui a mieux tenu le ballon. Belle circulation de balle, passes courtes et un Sangaré Moustapha qui aura été le bourreau des locaux. Auteur des deux buts de son équipe, il aurait même pu en marquer d’autres s’il n’avait pas touché la transversale par deux fois. D’ailleurs, son second but, deux minutes après l’égalisation muriautine, a fait très mal psychologiquement.

La Soudière était trop seul

L’OFCM, privé de ballon, ne s’en est remis qu’à un Arthur La Soudière motivé et combatif, qui a surnagé. Auteur du but de l’égalisation à la 34ème mn, du pied droit pour le gaucher qu’il est montra toute sa détermination. L’ancien joueur d’Aubergenville et de Poissy s’est démultiplié. Il était aussi le premier à gêner la relance des défenseurs de Colombes, sans toujours être accompagné par ses partenaires. Il aura été trop seul à “se bouger”. Hélas!

Après une première mi-temps insipide, les hommes de Cyrille Fioretti (suppléant Dominique Gomis en deuil), reviennent avec de meilleures intentions. Mais ils courront après l’égalisation en vain. Les deux buts encaissés en première mi-temps avaient scellé le score final. Le Racing aurait  inscrit d’autres buts qu’il ne l’aurait pas volé. Mais, volontaires quoique brouillons, les locaux vont s’offrir une action de but ponctuée par une succession de loupés à la 91ème minute. Puis la reprise de volée de Maxence Linant passera au-dessus des buts adverses.

Avec un point pris en trois matches, l’OFCM va devoir cravacher pour ne pas se laisser distancer au classement. Il n’y a peut-être pas le feu au lac, mais il ne faudrait pas trop traîner non plus.

Publicité

A lire aussi

Sur le même thème Actualité

 
P